BRAFA 2022 : La 67ème édition de la foire d’art se tient du 19 au 26 juin 2022 à Brussels Expo

BRAFA 2022 : La 67ème édition de la foire d’art se tient du 19 au 26 juin 2022 à Brussels Expo

Créée en 1956, la Brussels Art Fair est l’une des plus anciennes et aussi l’une des plus prestigieuses foires d’art au monde. En effet, elle est réputée pour la qualité haut de gamme des œuvres exposées, des antiquités à l’art moderne et contemporain en passant par les beaux-arts et le design. Cette année, la BRAFA se déroule du 19 au 26 juin 2022 à Brussels Expo.

BRAFA 2022 : Une rencontre attendue

Nouveau lieu, nouveau départ

La BRAFA 2022 est une édition inaugurale. En effet, la foire se tient dans un nouveau lieu tel un nouveau départ post-Covid. Le site de Tour et Taxis troque ainsi sa place aux Palais 3 et 4 de Brussels Expo sur le plateau du Heysel. Ce qu’il faut noter c’est que le plateau du Heysel est un héritage prestigieux des expositions universelles de Bruxelles de 1935 et 1958. On y trouve l’Atonium, le symbole de l’Exposition 58. Un lieu privilégié donc pour un événement tant attendu. 115 galeries d’art et une vingtaine de spécialités représentées. Il s’agit notamment du mobilier, de la peinture, des bijoux, des objets divers, des objets antiques… En conclusion, c’est une exceptionnelle vitrine d’objets rares couvrant 5000 ans d’histoire, de l’âge de bronze à nos jours.

Une place privilégié pour l’art antique, moderne et contemporain d’Afrique

La Galerie Dalton Somaré

Pour l’édition 2022, la galerie Dalton Somaré propose une rencontre entre la sculpture Africaine de Haute Epoque et l’art ancien Indo-Bouddhiste. Une opportunité de découvrir sa beauté et son actualité dans le panorama de l’art du XXIe siècle. Dalton Somaré offre donc au visiteur l’occasion d’expérimenter la découverte de différents langages esthétiques.

Masque Gouro de Côte d’Ivoire de la fin du 19ème siècle Bois, Pigment H 58 cm Provenance: John J. Klejman, New York; Martin and Faith-Dorian Wright Collection, New York (acquis depuis le 5 Janvier 1971)

Serge Schoffel – Arts Premiers

Spécialisé dans les Arts Premiers, Serge Schoffel présente une sélection de sculptures provenant d’Afrique subsaharienne, d’Océanie, d’Asie du Sud-Est et des Amériques. Des oeuvres singulières d’Afrique de l’Ouest et Centrale, notamment de Côte d’Ivoire, du Nigéria et du Gabon sont exposés. Ainsi, à travers ces oeuvres fascinantes, un doux voyages vous sera conté.

Figure de reliquaire Mbulu Ngulu Kota Obamba, Gabon fin du 19ème siècle – début du 20ème siècle Bois, Cuivre, Laiton H 53.5 cm

Zidoun-Bossuyt Gallery-Highlights

La Zidoun-Bossuyt Gallery-Highlights présente deux artistes dont Neo Matloga qui travaille le dessin, la peinture et le collage. Il crée sur cette base des pièces multimédias à grande échelle sur papier ou sur toile. Ainsi, il représente des scènes domestiques qui capturent ses souvenirs de la vie quotidienne pendant son enfance en Afrique du Sud. La particularité de ses oeuvres est qu’elles sont monochromes. Les composition nous font voyager tantôt entre surréalisme et perspective, tantôt entre jeux d’ombres et de lumières. L’artiste nous invite en conséquence à repousser les limites de l’abstraction tout en méditant sur ces scènes de familles où fragments de bonheur et d’unité flirtent avec la lutte et l’espoir d’un avenir meilleur en cette fin d’apartheid.

Bo papa Mapula, ba na le masela, de NEO MATLOGA – 2021 Collage, fusain, encre et bâton d’huile sur toile 250 x 375 cm

Didier Claes

Enfin, Didier Claes propose une impressionnante sélection de « fétiches » de la République démocratique du Congo. L’exposition « Nkisi » se concentre, en effet, sur la beauté de ces « objets-force » qui font partis des créations les plus connues de l’art de l’Afrique centrale. Ces oeuvres occupent aujourd’hui de nombreuses collections privées et muséales. Pour la petite histoire, ces figures de pouvoir revêtent la forme d’une statuette anthropomorphe ou zoomorphe. Chacune d’elle possède un nom qui lui est propre, une fonction spécifique et un rituel pour les activer. Par l’ajout d’éléments issus du monde animal, végétal, minéral et/ou métallurgique, ces objets se chargeaient « magiquement ». Par ailleurs, ces ingrédients ou médecines permettaient aux minkisi, pluriel de nkisi, d’accéder à leur fonction rituelle de divination et de communication avec les esprits. Un nkisi se transforme ainsi en « médium de communication spirituelle » par l’action d’un devin, nganga. Ce dernier était consulté par des « patients » afin de résoudre des problèmes spécifiques liés à une communauté ou à un individu. On avait donc recourt au nkisi en cas de maladie, de stérilité, d’instabilité économique, de conflit politique ou encore par vengeance.

Statut Nkisi Kongo Yombe, République Démocratique du Congo Bois, miroir, pigments H 29 cm Provenance: collected in situ between 1926 and 1929 by Dr Albert Collart, Royal Belgian Institute of Natural Sciences; Pierre Dartevelle, Belgium, 1988; Vittorio & Marina Mangio, Monza ; James Willis, San Francisco, 2000; Lucien Van de Velde, Belgium; Bernard de Grunne, Belgium; private collection, Belgium Publications/Exhibitions: Lehuard Raoul, Art Bakongo, les centres de styles, Arnouville, 1989, ill. J 7.1.4; Exh. cat., Bruneaf, Brussels Non European Art Fair X, Brussels, 2000, p. 118; Exh. cat., Tribal Fine Arts, New York, 2008, p.29 #9; Exh. cat., Bakongo, Brussels, June 2011, cover; Tribal Art Magazine, n° 63, 2012, p. 11; Neyt François, Sculptures et formes d’Afrique, Milan: 5 Continents Editions, 2018, pp. 46-47-49, fig 9
Isabelle

Isabelle

CEO's Executive Assistant at IPA for Côte d'Ivoire - African Art & Culture Blogger at Originvl - Photography & Tourism Blogger at My Beautiful Côte d'Ivoire and Generalist blogger at My Overviews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :