Paroles d’artistes : Rencontre avec Kra N’Guessan

Dans Paroles d’ArtistesKra N’Guessan laisse découvrir comment il a vécu le COVID 19. Découvrons ensemble.

Comment vivez-vous cette période de COVID 19 ? Est ce que cela a conduit à un changement dans votre façon de travailler ? Quelles sont les nouvelles choses que vous avez mises en place pour pouvoir réaliser votre activité? 

Je vis ces temps de Covid 19 confiné chez moi – en partie dans mon atelier. L’autre partie du temps, je suis devant mon ordinateur en faisant du « télétravail ». Je pense que c’est  le cas de beaucoup d’artistes dans le monde.

Oui, le confinement prolongé nous a tous permis de réfléchir sur la vie chez soi : savoir mieux s’organiser ; apprécier son domicile qu’on ne retrouvait autrefois qu’après de longues journées de travail hors de chez soi ; certaines personnes ne rentraient chez eux que le week-end, et encore…

Je n’ai pas particulièrement changé ma pratique artistique. Mais j’ai apprécié de pouvoir prendre le temps de le faire, peut-être comme à mes débuts dans mon atelier d’Abidjan.

Oui, je confesse avoir fait du rangement : mettre de l’ordre dans ma vie ; aller à l’essentiel.

Qu’est ce que ce moment vous inspire de façon générale?

J’ai compris qu’il  faut vivre avec le temps présent. Les grandes projections n’ont plus de sens… surtout à 66 ans passés sur la terre. C’est une bénédiction d’en être arrivé là. Et je profite pleinement de ce temps que j’ai pu passer ici bas. Ma foi en l’Eternel s’est affermie et je rends grâce au Seigneur pour ce don qu’il m’a fait de pouvoir donner forme à la matière.

Est ce que vous pouvez dire que cette période est propice à votre créativité? 

D’une manière générale, l’actualité a toujours été ma véritable source d’inspiration. Si la période du Covid 19 a été plus prolifique, c’est l’avenir qui nous le dira. Pour l’heure, je continue mon chemin quotidiennement et je prends toujours autant de plaisir à dessiner, à sculpter et à peindre.

Plus que jamais, le COVID 19 a mis en avant l’importance des arts et de la culture dans la vie des communautés. Comment voyez-vous l’avenir de la promotion de votre art en particulier, et des arts contemporains en général ? Pensez-vous que l’industrie culturelle a une partition à jouer en exploitant les canaux digitaux et numériques? Ou pensez vous que cela peut mettre en péril votre activité? 

C’est vrai, on va tous apprendre à mieux nous servir des réseaux sociaux pour communiquer.

Mais c’est un leurre de penser que créer un site internet à soi peut vous faire parvenir au sommet de votre art. Je ne nie pas l’importance des nouveaux médias.  Il faut avant tout travailler sans relâche ; se donner les moyens d’être un artiste performant, novateur sans suivre tête baissée ce qui se fait ou ce qui se vend bien. Encore une fois de plus, attendons  pour voir car, c’est l’avenir qui nous dira quel chemin était le meilleur. .. D’ailleurs, y a-t-il meilleur ou mauvais chemin ? « Tous les chemins ne mènent-ils pas à Rome ? » Mon avis personnel est qu’il faut éviter la précipitation. Aller d’un pas assuré, voir où l’on met les pieds mais il ne faut surtout pas se résoudre à n’être que des spectateurs de son époque. Il faut la vivre pleinement, chacun à son rythme selon ses moyens. Non, comme on le dit couramment, « il n’y a pas de péril en la demeure ».

Pour terminer, parlons des activités actuelles et à venir

J’arrive au terme de ma mission avec l’Education Nationale en France. Je vais me mettre en retrait de l’enseignement. En effet, je considère que j’ai capitalisé une somme d’expérience non négligeable. Je vais donc mettre à profit mon plein temps dans mon atelier, à vivre totalement de mon art.

Mais ne me demande de quoi demain sera fait avec précision. Comme je l’ai dit plus haut, je vais vivre avec le temps qui passe sans faire de grand projet à l’avance, même si dans le secret de mon cœur ça bouille…

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.