Réouverture progressive du Musée du quai Branly – Jacques Chirac avec deux expositions avec un focus sur l’Afrique

Depuis le 9 juin 20202, le musée du quai Branly – Jacques Chirac a rouvert ses portes. Deux expositions ont particulièrement attirées notre attention. Il s’agit de Frapper le fer, l’art des forgerons africains et Helena Rubinstein. La collection de Madame.

Deux expositions avec un focus sur l’Afrique

Frapper le fer, l’art des forgerons africains

L’exposition Frapper le fer, l’art des forgerons africains regroupe près de 230 œuvres exceptionnelles. Elle dévoile dévoile la technicité complexe et riche de l’une des traditions de fer forgé les plus sophistiquées au monde. Ainsi ce sont plus de 2500 ans d’expertise qui sont présentées. C’est un voyage construit avec des oeuvres uniques issues de collections publiques et privée. Elles sont originaires de plus de 15 pays parmi lesquelles le Nigeria, le Mali, le Bénin ou la République démocratique du Congo. L’exposition est accessible jusqu’au 28 juin 2020 à la Mezzanine Est.

A lire : « Un âge du fer africain » : une exposition présentée au Musée National du Burkina Faso

Helena Rubinstein. La collection de Madame.

Helena Rubinstein. La collection de Madame révèle la fascination pour l’art africain de la pionnière des cosmétiques, mécène et collectionneuse avant-gardiste du début du 20e siècle. Cette exposition est composée d’une soixantaine de pièces mettant à l’honneur sa passion pour les arts extra-occidentaux. L’art africain y occupe une grande place montrant sa fascination pour son intensité et son caractère. L’exposition est prolongée jusqu’au 27 septembre 2020 à Galerie Marc Ladreit de Lacharrière.

Afin de faciliter votre expérience, il faudra noter que des mesures sanitaires et barrières s’appliquent sur place.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.