Paris c’est l’Afrique est une série de documentaires initiée par le site Pan-African Music

Le confinement a permis la mise en ligne d’une série de documentaires intitulée Paris C’est l’Afrique. Ils sont le témoignage des échanges musicaux entre le continent Africain et l’hexagone à la fin des années 80.

Paris C’est l’Afrique

Des témoignages exceptionnels

Paris C’est l’Afrique se compose de 4 épisodes de 25 minutes qui regroupe des témoignages de grands musiciens africains. Ce document exceptionnel est présenté sur Pan African Music. Il est composé d’images inédites qui ne vous laisseront pas indifférents. Il s’agit de :

  1. Les Précurseurs, avec Johnny Clegg, Manu Dibango, Pierre Akendengué ou le roi Fela avec ses fils Femi alors adolescent ou Seun enfant.
  2. Le Mbalax  dans tous ses états est une échappé au Sénégal de Doudou N’Diaye Rose, Youssou N’Dour, Omar Pene ou Touré Kunda
  3. Griots et Rebelles offre la parole à Mory Kanté, Alpha Blondy, Kanté Manfila,  Salif Keita ou Nahawa Doumbia.
  4.  Entre Congo et Zaïre  met en scène Papa Wemba, Ray Lema, Zao, Mav Cacharel…

Une diffusion inédite

C’est 1988 que ces images ont été filmées par Philippe Conrath. Il était journaliste à Libération et futur fondateur du festival Africolor et du label Cobalt. Accompagnée d’une équipe vidéo, il est parti à la rencontre des grands musiciens africains. Ceux qui ont fait découvrir leurs musiques à l’Occident, tout en mettant à jour leurs traditions. Ce film a finalement été distribué sans grande visibilité lors d’un grève du service public. Pan African Music lui offre une nouvelle heure de gloire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.