La restitution du patrimoine culturel africain : enjeux et défis au coeur des débats

L’Académie des sciences, des arts, des cultures d’Afrique et des diasporas africaines (ASCAD) aura le plaisir de vous accueillir lors d’un colloque. Il se tiendra les 30 et 31 janvier 2020 à la Rotonde des Arts au Plateau, à Abidjan. Il portera sur le thème suivant : « Les enjeux de la restitution du patrimoine culturel africain ». Découvrons les détails.

Un colloque sur la restitution du patrimoine africain

Les enjeux de la restitution

Abidjan se positionne à nouveau comme l’épicentre de la réflexion culturelle. Et pour cause, il s’agit d’une rencontre portant sur « Les enjeux de la restitution du patrimoine culturel africain ». Elle est accueillie par l’Académie des sciences, des arts, des cultures d’Afrique et des diasporas africaines. Ce colloque a pour objectif de faire le point sur la situation des oeuvres d’arts du patrimoine culturel africain annexées par les anciennes puissances coloniales.

Le contexte de la restitution des oeuvres a pris un virage important notamment lors du discours du 28 novembre 2017 à Ouagadougou du Président de la République de France. En effet, ce dernier a annoncé sa volonté de restituer temporairement ou définitivement les oeuvres du patrimoine africain en Afrique. Et ceci dans un délai de cinq années. Bénédicte Savoy et Felwin Saar ont été commis pour la rédaction d’un rapport intitulé « Restituer le patrimoine Africain ». Après la remise de ce rapport, la France a restitué 26 ouvres réclamées par les autorités du Bénin. Il s’agissait notamment des prises de guerre du Général Dodds dans le Palais de Béhanzin, après les combats sanglants de 1892, appelés le « sac d’Abomey ».

Depuis décembre 2018, la Côte d’Ivoire réclame la restitution de 148 oeuvres. On compte au rang de ces dernières le Djidji Ayokwe. Il s’agit du célèbre tambour parleur Ebrié actuellement au Musée du Quai Branly à Paris.

Le programme

Organisé sur 2 jours, le colloque aura pour objectif de mettre en lumière les actions menées et les enjeux de la restitution.

A cet effet des spécialistes seront présents. Il s’agit notamment de :

  • Pr Yacouba KONATE, Directeur Artistique de la Rotonde des Arts et Directeur Général du MASA
  • Henry BUDJUKO, Directeur du Musée National du Congo
  • Malick N’DIAYE, Musée Théodor Monod (IFAN) de Dakar
  • Patrick Emery EFFIBOLEY, Professeur assistant Département d’histoire et d’archéologie
  • Silvie Memel KASSI, Directrice du Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire
  • Salia MALE, Directeur Adjoint du Musée National du Mali
  • Alain GODONOU, Directeur du Programme Musées Bénin
  • Emile ZIDA, Chef de division culture de la Commission de la CEDEAO

Après l’exposé inaugural portant sur le thème « Restituer le patrimoine africain, les enjeux », une série de panels seront animés. Ils traiteront, entre autres, de l’état des lieux des oeuvres à restituer, de l’expérience de la restitution et des politiques de conservation, d’accueil et d’entretien des oeuvres.

Un programme plus que chargé qui permettra de ressortir avec une meilleure compréhension des enjeux liés à la restitution du patrimoine culturel africain.

Pour plus d’information, contactez le +225 22 48 33 33 / 08 48 88 30

A lire :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.