UM2019 : Retour sur la rencontre professionnelle sur les dispositifs d’accompagnement des écritures contemporaines

Le samedi 16 novembre 2019 s’est tenue la rencontre professionnelle sur le thème :  » quels dispositifs d’accompagnement des écritures contemporaines? » Retour sur cette rencontre.

Des échanges constructifs portés par des intervenants de qualité

La rencontre professionnelle du samedi 16 novembre 2019 a porté sur les questions des dispositifs d’accompagnement des écritures contemporaines. Cette rencontre a été animée par :

  • Mme Gaelle Massicot Bitty de l’Institut Français de Paris
  • Mme Catherine Dan de La chartreuse Villeneuve
  • M. Aristide Tarnagda des RECREATRALES
  • Mme Beatrice Castaner de Francophonie en Limousin
  • M. Bah, représentant M. Jean Baptiste William, Direction nationale de la Culture en Guinée 

Les différentes interventions ont permis de mettre en exergue le rôle de ces différentes structures dans le processus de valorisation ds écritures contemporaines. Cela a été l’occasion de parler des programmes de soutiens à disposition des artistes. Par ailleurs, il a été porté à la connaissance de tous de la nécessité de rester en alerte. L’idée est de se rapprocher des structures pour être au courant à temps des programmes et de se donner les moyens de proposer une candidature recevable.

Il faut noter les contributions aux discussions de Bénédicte Attistela du Théâtre de la DOMS, de Hassan Hilal promoteur du Festival de Dubreka.

Ce qu’il faut retenir

Les différentes structures disposent de programmes et/ou de subventions et/ou résidences pour accompagner les artistes dans leur processus créatif. Cependant, il a été fait l’état de la nécessité pour les artistes de se rapprocher des structures tant au niveau local qu’international. En effet, il faut noter que les différentes structures tentent de créer des ponts entre les continents afin de faciliter la mobilité des artistes et des oeuvres.

Enfin, il a été mentionné que les artistes, porteurs de projets et autres acteurs de la chaine doivent faire un effort pour être informé des programmes mis en place. Il faut dire que généralement ces programmes sont liés à une vision politique plus globale porté par les ministères et institutions auxquels sont rattachés les structures culturelles.

Des échanges sur la problématique de la diffusion des oeuvres

A l’issue des discussions sur la thématique, les échanges se sont orientés vers les problématiques de diffusion des oeuvres au grand public. Différentes solutions ont été abordées. On retiendra celles des bibliothèques multimédias qui permettent de créer un base de données des oeuvres; ou encore celles de la place des Maisons d’édition notamment sur le continent africain; et enfin la place du théâtre radiophonique dans la culture africaine. Ces différentes solutions sont le gage d’une volonté de pousser encore plus loin les arts de la scène sur le continent africain.

Un compte rendu plus détaillé sera transmis dans les jours à venir.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.