Abidjan : Weaving Generations, un exposition de photographies dans les entrailles de Blockauss

Noella Elloh nous invite a découvrir une série photographique intitulée « Weaving generations ». Son objectif : tisser une poésie visuelle autour de la lagune Ébrié, au cœur du village de Blokosso, situé à Abidjan. L’exposition se déroule du 9 au 15 novembre 2019 à Abidjan.

WEAVING GENERATIONS

Blokosso, au coeur de la reflexion

L’exposition « Weaving Generations » vise a offrir un regard différent sur le village de Blokosso situé à Abidjan. Les premiers habitants aux abords de la lagune Ébrié venaient de l’actuel Ghana (Kumassi). Ils étaient essentiellement des agriculteurs. Leurs champs de manioc furent cependant raser au cours des années 1970 pour laisser place, peu à peu, à des villas, universités et autres grattes-ciel. Ce village Ebrié a cependant résisté à ce vent de modernité en conservant son identité à côté de Abidjan, « MBidjan » signifiant en langue ébrié « je coupe des feuilles ».

A Blokosso, les femmes sont connues pour produire l’attiéké, semoule manioc ivoirienne, tandis que les hommes sont des pêcheurs. Ils contribuent ainsi à l’économie en contribuant à l’élaboration d’un plat très prisé dans la mégalopole. Aujourd’hui, avec l’urbanisation, les filets de pêches ne rapportent pas que des poissons. Ils collectent de nombreux déchets. Parallèlement, la profondeur de la lagune diminue à cause des sédiments et en même temps, la montée des eaux réduit peu à peu les bouts de terre. C’est dans ce contexte que s’inscrit « Weaving Generations ».

Le village de Blokosso, loin d’être un cas isolé à l’échelle mondiale, est l’épicentre de changements socio-culturels, climatiques et identitaires qui se produisent dans toutes les mégalopoles.

L’exposition se déroulera en deux temps. Le jeudi 7 novembre 2019 à 19h au NIOG SHOWROOM. L’expace est situé à la Riviera Golf après le supermarché Casino Mandarine. Puis un second vernissage se tiendra le samedi 9 novembre 2019 à 19h au Bushman Café sise Riviera 3 direction M’Pouto- SIAD.

A propos de Noella Eloh

Née le 10 décembre 1992 à Abidjan, Noella Elloh est diplômée en Information – communication de l’Université Montpellier III. C’est en partie grâce à son cursus journalistique qu’elle s’intéresse à la photographie. Ce qui lui permettra de documenter l’écriture de ses billets de blog en 2010.

En 2013, elle entame son master en communication environnementale à l’université du Québec à Montréal. Après l’obtention de son diplôme, elle débuta sa carrière en tant que coordinatrice marketing. Elle prendra ensuite la décision de rentrer à Abidjan pour repartir à zéro. Après 7 ans passées hors de son pays elle ressent avec passion que tellement d’histoires peuvent être écrites ou re-écrites .

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.