Retour sur les 72 heures du Livre à Conakry

Les 72 heures du Livre sont un rendez-vous incontournable de la capitale guinéenne. Pour cette onzième édition, Conakry renforce son ambition de positionner Conakry comme capitale africaine du livre. La thématique « Livre et Image » ouvre tous les possibles. Découvrons ! 

Les 72 heures du Livre à Conakry

Les 23, 24 et 25 avril 2019, Conakry était le rondpoint de la littérature en Afrique. La 11ème édition placée sous la thématique « Livre et Image » a été rythmée par de nombreux temps forts. 

Conakry, capitale africaine du Livre

Sansy Kaba Diakite, directeur des Editions L’Harmattan Guinée, organisateur en 2017 de « Conakry, capitale mondiale du livre » sous l’égide de l’UNESCO est l’infatigable promoteur du projet « Conakry capitale africaine du livre ». Il a rappelé que Conakry est la terre de grands écrivains. En effet, l’on peut citer de grands noms comme Camara Laye ou encore Alioum Fantouré. Cet événement cristallise donc l’engouement autour de la littérature qui se développe depuis quelques années dans le pays. 

Le Mali, pays invité d’honneur

Les 72 heures du Livre ont accueilli une forte délégation du Mali, pays invité d’honneur. Le choix du Mali est tout a fait logique puisque le pays est très reconnu pour sa Biennale de la Photographie et pour ses grands artistes de renoms tels que Malick Sidibé, Seydou Keïta ou encore Adma Kouyaté. Des pionniers qui ont ouvert la route vers l’image. Ainsi l’idée était de pousser la réflexion sur les liens profonds qui peuvent exister entre la littérature et l’image. A cet effet, une exposition hommage aux photographes Maliens Malick Sidibé et Seydou Keita, une projection du film «  Tourbillon à Bamako » au CCFG et une formation des photographes Guinéens à la maison des écrivains de Guinée en présence du délégué général des rencontres photographiques de Bamako.

Faranah, ville invitée d’honneur

La ville invitée d’honneur est Faranah, ville natale du Président Sékou Touré. L’occasion de valoriser la culture et la littérature notamment en écriture locale. Les populations et les autorités de la ville de Faranah ont offert la possibilités de découvrir des activités culturelles majeures.

Un programme très chargé 

Les 72 heures du Livre sont une rencontre riche pour valoriser la littérature en Guinée. Le programme s’est ainsi déroulé en 3 jours très concentrés. 

Lundi 22 avril 2019

Des rencontres professionnelles autour de la thématique « les défis d’un marché africain du livre et de la lecture » ont permis aux différents acteurs tels que les écrivains, les institutions, les éditeurs et les libraires de pointer du doigt les enjeux et défis de la littérature afin de faciliter l’accès des livres à la jeunesse. Les deux expositions iconographiques ont également été ouvertes. Il s’agit de « Héroïnes et Héros, panafricanisme devoir de mémoire », vision et également avec la fondation Joseph Ki Zerbo du Burkina Faso et l’exposition hommage aux photographes Maliens, Malick Sidibé et Seydou Keita.

Mardi 23 avril 2019

Cette journée a vu le lancement de la journée mondiale du livre dans toutes les écoles et universités partenaires ainsi que l’ouverture des stands. Cette journée a été notamment rythmée par la formation des photographes Guinéens à la maison des écrivains de la Guinée en présence du délégué général des rencontres photographiques de Bamako. S’en est suivi la cérémonie d’ouverture officielle des  « 72 heures du livre ». Au programme des démonstrations de danses et une conférence inaugurale sur le thème « la place du livre et des images dans le développement de l’Afrique » cas des communes de convergences. La journée est clôturée par le vernissage de l’exposition du Mali suivie de la nuit du Mali au CCFG.

Mercredi 24 avril 2019

Les visiteurs avaient la possibilité d’acheter des livres et assister à des dédicaces sur les différents stands et profiter des rencontres avec un focus sur les lettres Maliennes dans les différents sites installés sur Conakry comme notamment au CCFG et à Prima Center. La projection du film « Tourbillon à Bamako » s’est également tenue au CCFG et des débats sur le thème « Etre une femme ambitieuse en Afrique » animé par Sayda Touré et Baranga Gasarabwe ou encore sur le thème « Livres, peintures et bandes dessinées ».

Jeudi 25 avril 2019

Le dernier jour des « 72 heures du Livre » a été l’occasion de permettre aux visiteurs de découvrir les différentes expositions, visiter les stands, acheter des livres dédicacés et échanger avec les auteurs présents.

Une édition tournée sur l’avenir

La 11ème édition des « 72 heures du Livre » sont bel et bien un rendez-vous de la culture en Guinée. Cet événement, au delà d’être axé sur la littérature, est un événement qui positionne le livre comme outil de développement et d’éducation. Les problématiques d’alphabétisation, d’accès à l’éducation de la jeune fille, de développement structurel et structurant de la société et d’accès au livre ont en outre été abordés. 

Rendez-vous donc les 23,24 et 25 avril 2020 pour la 12ème édition sous le thème « Livres, mémoires, Paix et Renaissance » avec le Rwanda comme pays invité d’honneur et Mamou comme ville invitée d’honneur. A vos agendas ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.