Ouattara Watts à Abidjan : retour aux fondements

Après une trentaine d’années passées aux USA, Ouattara Watts refoule la terre de ses ancêtres en exposant pour la première fois à Abidjan. Pour ceux qui ne le connaisse pas, Ouattara Watts est l’un des peintres majeurs de l’histoire de l’art contemporain. A

Le dialogue universel comme moyen d’expression

Respectivement, présenté à la Rotonde des arts contemporains au Plateau, et à la Galerie Cécile Fakhoury à Cocody, du 19 novembre au 31 décembre 2018 et du 23 novembre 2018 au 26 janvier 2019, Ouattara Watts signe son retour au pays natal. Deux expositions qui entament un dialogue sans frontière riche de sens.

Un dialogue universel

Attendu toute l’année 2018 à Abidjan, Ouattara Watts nous offre l’occasion de le découvrir ou le re-découvrir à travers deux expositions qui d’une part, communiquent entre elles et d’autre part, ouvrent un dialogue universel.

Se considérant comme une citoyen du monde et pour cause, Ouattara Watts, Américain d’adoption, est né en Côte d’Ivoire, a été formé aux Beaux Arts de Paris et a exposé dans de nombreux pays du monde entier. Pour son retour au pays natal, l’artiste nous invite à découvrir son univers à travers deux expositions : « Get Ready! » (Soyez prêts!), à la Rotonde des Arts contemporains, et « Before looking at this work, Listen to it » (Avant d’observer ce travail, écoute son histoire) à la Galerie Cécile Fakhoury.

Get Ready ou essai de compréhension des lois qui régissent le cosmos

A travers « Get Ready! », Ouattara Watts fait un éloge au travail et à l’abnégation. En effet, il s’agit d’inviter la jeune génération à se préparer par le travail à saisir les bonnes opportunités pour influencer son destin et son parcours, comme celui de Watts qui a été propulsé par sa rencontre avec Basquiat. Le message universel ici lancé, pourrait s’apparenté à la compréhension de certaines lois de l’univers. En effet, le cosmos, pour lequel Ouattara Watts se passionne, est régis par de nombreuses lois comme celle de l’attraction, du genre, de la compensation… La compréhension de ses lois et leur application est l’ouverture pour l’atteinte d’un haut degré de spiritualité et surtout pour comprendre sa vocation sur terre. Cette exposition se positionne donc comme un essai de compréhension du cosmos et des lois qui régissent l’univers pour s’élever.

Before looking at this work, Listen to it ou le décodage identitaire

« Before looking at this work, Listen to it » quant à elle, est ce que l’on pourrait appeler « un résultat » de cette compréhension de l’univers. On y découvre un monde immense sans frontières en équilibre entre tradition et modernité. Des formes géométriques, des couleurs vives et tranchantes, des des signes et symboles qui reflètent sa connaissance des mythes, rites et traditions africaines, nous délivre sa compréhension des liens spirituels au delà des frontières géographiques et de nationalités. Cette exposition, ne se raconte pas. Elle ne s’explique pas. Elle se décode. Un décodage qui a la particularité d’interroger notre identité. Elle ne donne pas de vérité. Elle nous invite à la suggestion et l’interprétation en fonction de notre histoire personnelle, familiale ou collective, En effet, chacun aura une lecture différente de cette exposition selon son histoire, son éducation, son milieu social qui conditionnent sa compréhension des différents codes mis en valeur . C’est pourquoi, avant d’observer ce travail, écoute son histoire. En écoutant son histoire, tu trouveras des éclairages sur la tienne avec tout ce qu’elle a d’individuel et de collectif.

En conclusion, la présence de Ouattara Watts en Côte d’Ivoire est un signal fort du dynamisme retrouvé de la capitale ivoirienne notamment dans le domaine des arts. Elle est surtout une occasion unique pour les collectionneurs, amateurs, professionnels et étudiants de découvrir l’univers d’un enfant du pays devenu un de ses meilleurs Ambassadeurs à l’international.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.