Retour sur Royaumes de JosephDb à l’Institut Français

Du 4 au 14 décembre 2018, JosephDb présentait l’exposition « Royaumes » à l’Institut Français. Retour sur cette exposition dont le but était de mettre en exergue la richesse de la culture Akan.

« Royaumes » entre tradition et modernité 

L’exposition « Royaume » s’inscrit dans la continuité de l’exposition « Portraits » qui s’est tenue du 18 juin au 03 aout 2018 au Sofitel Abidjan Hotel Ivoire. En effet, l’artiste nous invite à une appropriation de nos traditions à travers la culture Akan. Les Akan sont principalement installés à l’Ouest du Ghana et à l’Est de la Côte d’Ivoire. Ils regroupent une quinzaine de peuples apparentés par la même langue et la même culture. Autre particularité de cette exposition, chaque tableau est un portrait figuratif. Nous sommes donc dans un univers bien connu de l’artiste. 

 

De la force de la symbolique 

JosephDb exploite deux attributs de cette culture dans cette exposition. Il s’agit de la symbolique de l’or, de la présence du pagne traditionnel Akan et du maquillage traditionnel au kaolin. En effet, nous observons l’omniprésence de la couleur or, tant dans les parures que dans le fond pour nous rappeler la forte symbolique de l’or chez les Akan. Le pagne traditionnel baoulé est également mis en valeur. Les motifs et symboles qui le composent sont autant de messages que le porteur du vêtement lance à ses contemporains. Enfin, la présence du maquillage corporel au kaolin qui affirme l’identité par le choix de ses couleurs et ses motifs traditionnels

Quand l’objet devient le sujet 

La représentation des personnages en noir et blanc et au crayon contraste avec l’omniprésence de l’or, des vêtements et du maquillage. Nous observons un contraste chromatique pour affirmer une identité. On comprend que l’individu disparait derrière l’ensemble de ces couleurs, symboles et autres objets d’apparats pour former une harmonie. L’individu se confond dans l’objet, la matière et le symbole. C’est ainsi, que l’artiste nous invite à revoir notre relation à la culture Akan, et plus largement à notre identité. La question que nous devons nous poser est de savoir à quel moment nous avons arrêté de considérer ces symboles comme des éléments constitutifs et fondateurs de notre identité culturelle. 

A lire : 

 
Publicités

One comment on “Retour sur Royaumes de JosephDb à l’Institut Français

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.