L’ivoirien Gauz remporte le Prix Ivoire 2018 avec son ouvrage ‘Camarade Papa’

C’était ce samedi 10 novembre 2018, à l’Eden Golf Hôtel. Armand Gauz a remporté le Prix Ivoire 2018 avec son ouvrage intitulé Camarade Papa. Retour sur cette soirée.

crédit photo Abidjan.net

Camarade Papa de Gauz remporte le Prix Ivoire 2018 

crédit photo Abidjan.net

Ce samedi 10 novembre 2018, les invités du Dîner Gala du Prix Ivoire 2018 ont eu le plaisir de découvrir le lauréat du Prix Ivoire. Il s’agit du romancier ivoirien Armand Gauz. Son précédent ouvrage intitulé « Debout Payé » est l’histoire politique d’un immigré et du regard qu’il porte sur la France, notamment à travers l’évolution du métier de vigile depuis la Françafrique. Il revient donc plus fort avec un nouvel ouvrage « Camarade Papa » qui a incontestablement séduit le jury. 

Cette cérémonie de remise de prix a été rythmée par la présence de personnalité du milieu littéraire. A savoir, l’écrivain congolais Emmanuel Dongala, le chroniqueur Yvan Amar (RFI) ou encore Catherine Morand, membre du jury du Prix Ahmadou Kourouma. Le Jury présidé par Wêré-Wêré Liking a rendu le verdict.

crédit photo Abidjan.net

C’est ‘Camarade Papa’ de Gauz qui a été sélectionné pour le Prix Ivoire 2018. Un roman documenté qui mêle l’écriture et la tradition orale avec subtilité et qui porte des regards sur la colonisation. Il s’agit de deux regards, celui du blanc sur l’Afrique et celui du noir sur l’Europe. Un ouvrage qui nous invite dans l’univers d’un jeune homme, Dabilly, qui fuit la France et une carrière toute tracée pour tenter l’aventure coloniale en Afrique. Nous sommes en 1880, dans une « Côte d’Ivoire désertée par l’armée française, quelques dirigeants de maisons de commerce négocient avec les tribus pour faire fructifier les échanges et établir de nouveaux comptoirs. Sur les pas de Dabilly, on découvre une terre presque inexplorée, ses légendes, ses pactes et ses rituels…

Il faut noter que la jeune romancière ivoirienne Grâce Minlibé a reçu le Prix Horizon qui récompense les jeunes talents. On peut en conclure que la Côte d’Ivoire a renoué avec ses lettres de noblesses pour cette édition 2018 du Prix Ivoire. 

 

Publicités