ArtAfterwork #2 sur le thème du développement de carrière artistique

Du 6 au 9 septembre 2018, les Runway Fashion Days se sont tenues au Bushman Café. BTendance, webzine de Mode et de culture urbaine, est à l’initiative de ces 4 jours dédiés à la valorisation du prêt-à-porter de luxe Made in Africa.  Parallèlement à cette activité, une rencontre artistique a lieu avec les artistes Djibril Dramé et Anthony Nsofor. Retour sur cette rencontre dont la thématique était le développement de carrière artistique.

 

Un ArtAfterwork autour du développement de carrière artistique

Ce jeudi 6 septembre 2018 à 19h30 à la Galerie Houkami s’est tenu le deuxième ArtAfterwork. Initié par la Fondation Original, il avait pour thème le développement de carrière à l’international. A cet effet, les artistes Djibril Dramé du Sénégal et Anthony Nsofor du Nigéria ont partagé leurs expériences avec l’audience composée d’une dizaine d’acteurs majoritairement des artistes.
L’objectif de cette rencontre était de faire réaliser qu’il n’y a pas de parcours artistiques linéaires et qu’il faut parfois sortir des sentiers battus pour voir valoriser son travail.  La rencontre s’est terminée à 21h30 et a été suivie d’un cocktail offert par la Fondation Original.

Des parcours riches et variés

La rencontre s’est articulée autour de deux temps forts. D’abord, Anthony Nsofor et Djibril Dramé ont présentés leurs parcours et leurs démarches artistiques. Ensuite, les artistes ont échangés sur la thématique en vue de partager mutuellement leurs expériences. 
L’idée était d’une part, de permettre à tous ces artistes de s’enrichir des expériences des uns et des autres. D’autre part, il s’agissait de créer un dialogue au niveau ouest africain en vue de créer une synergie.

A propos de Anthony Nsofor

Né à Oguta en 1973, Anthony Nsofor est le deuxième enfant d’une fratrie de 7 enfants. Il a étudié les beaux-arts et les arts appliqués à l’Université du Nigéria, Nsukka, et s’est spécialisé en peinture en obtenant un certificat. Il commence sa carrière comme professeur d’art puis il intègre un studio d’art à Owerri, Imo State appelé le Clay Wall Limited.

Ensuite il déménage à Lagos pour continuer à pratiquer sa technique en studio. Pour combler sa lacune en rédaction, Anthony a travaille pendant 8 mois chez The Comet Newspapers, à Lagos, en qualité de rédacteur sur les sujets artistiques.

Par la suite, il travaille African Foundation for the Arts basée à Lagos. Il occupe la fonction de directeur de galerie et d’assistant personnel d’Angela Onyeador. Après cette expérience, Anthony Nsofor travaille à temps partiel pendant un an en tant qu’éducateur artistique à la Whitesands School, une école secondaire supérieure de Lagos.

A propos de Djibril Dramé

Djibril Drame est un artiste plasticien, réalisateur, documentariste, originaire du Sénégal en Afrique de l’Ouest. Il a plus de 12 ans d’expérience et est connu parmi les pairs de l’industrie comme «Gadaay» (GodEye). Dramé, bien connecté dans le monde de l’art. Il a participé à de nombreuses expositions et compétitions dans le monde entier, notamment en Allemagne, au Ghana, au Togo, en Ethiopie, en Espagne et en Côte d’Ivoire.

Le travail de Djibril Dramé s’efforce de mettre en lumière des questions socialement pertinentes et légèrement controversées. Ces questions touchent notre monde actuel, notamment la discrimination, la religion, la race, la féminité de l’identité et la masculinité. En effet, ses travaux reflètent les nombreux aspects de l’histoire multiforme de l’Afrique ainsi que les innombrables cultures, langues, histoires et modes de vie associés. Ainsi son œuvre offre un récit alternatif africain.

Ces dernières années, Djibril Dramé s’est également fortement impliqué dans le cinéma et a sorti deux courts métrages. Ces derniers ont par la suite été présentés dans des festivals et des tournées d’art à l’échelle internationale. De plus, il a organisé des expositions d’art à travers l’Afrique et l’Amérique du Nord, y compris de Afro Music Festival qui s’est tenu à Los Angeles.
Djibril Dramé est aussi un chercheur indépendant détenant une licence en journalisme, communication et relations publiques obtenu à Dakar. Il a par ailleurs obtenu une certification en conservation artistique auprès de International Curators Independent, une organisation basée à New York.
En définitive, il sera présent pour sa connaissance pluridisciplinaire de l’univers du beau et pour sa qualité de photographe.

 

A propos de ArtAfterwork

Les soirées ArtAfterwork ont été lancées à la demande des artistes et acteurs du milieu des arts en Côte d’Ivoire. En effet, au fil de nos rencontres et discussions, la Fondation Original a pu faire le constat du besoin de créer un espace de dialogue. L’objectif est de quitter l’étape du constat, de la plainte et de la dénonciation pour passer à l’étape de l’action.  Ainsi, nous souhaitons engager des échanges fructueux. Ces échanges devront faire bouger les lignes et aller de l’avant pour une transformation structurelle et structurante du secteur.