A Abidjan, Anthony Nsofor voit son art comme du journalisme

La Galerie Houkami Guyzagn présente Ballot Boxes and Beasts of Power, première exposition individuelle de Anthony Nsofor. En effet, l’artiste plasticienne originaire du Nigeria expose du 13 au 30 septembre 2018 à Abidjan, Côte d’Ivoire. Retour sur cette exposition riche en messages. 

Ballot Boxes and Beasts of Power de Anthony Nsofor

Une exposition au élan de photo-journalisme 

L’œuvre de Anthony Nsofor mélange le figuratif à l’abstrait, est une description de la réalité et des chimères et un mélange de techniques où la peinture, le dessin et le collage se rencontrent. Nous avons ainsi 3 dimensions de lecture. Toutes empreintes de leur propre réalité et assemblée ensemble pour nous inviter à porter un regard particulier sur notre environnement.  

En effet, Anthony Nsofor s’efforce de mettre son art au service de la communauté. Ses travaux se positionnent comme des clichés de photo journalisme. Il capture effectivement des scènes de vie quotidienne pour en tirer l’essence profonde du message à retenir. 

Il prend ainsi un malin plaisir à créer et surtout à écrire sur son travail pour partager ce qui est important pour lui. Son travail parle donc de ce qui passe maintenant et à l’instant présent et est un peu comme une revue journalistique du monde qui nous entoure. Une forme de journalisme. En définitive, Anthony Nsofor peint pour faire passer un voire des messages aux générations actuelles et futures. 

Un regard sur la société 

Le travail de Anthony Nsofor est un témoignage de la réalité quotidienne du Nigéria son pays natal. En effet, il fait référence aux dualités qui frappent son pays et particulièrement à la scène politique à travers le titre évocateur de l’exposition. Ballot Boxes and Beasts of Power porte un regard sur les représentations politiques, le pouvoir et particulièrement sur les élections à venir au Nigéria et plus largement sur le continent africain. Il nous invite à repenser notre rapport au pouvoir et aux politiques. 

Il nous offre aussi des bouffées d’oxygène. En effet, depuis le phare, qu’est la Galerie Houkami Guyzagn, comme il dit, il observe la ville d’Abidjan. Bouillonnante, en pleine effervescence, il porte un regard bienveillant sur la ville, ses hommes et femmes et sur sa réalité qu’il tente de percevoir au gré des rencontres. C’est d’ailleurs dans cette continuité qu’il a participé à un ArtAfterwork initié par la Fondation Original portant sur le développement de carrière. Il a donc partagé son expérience aux côtés de l’artiste Sénégalais, Djibril Dramé.

Ballot Boxes and Beasts of Power de Anthony Nsofor

Anthony Nsofor nous invite à porter un regard différent sur notre environnement et sur les relations de pouvoir qui puissent exister entre les hommes notamment à l’approche des élections. Une exposition qui est clairement dans l’ère du temps, puisqu’elle se déroule dans le contexte des élections municipales et régionales de Côte d’Ivoire. Elle est accessible jusqu’au 30 septembre 2018 à la Galerie Houkami Guyzagn.