ArtGir #3 – ArtGir pour Kigali, Rwanda

Ce lundi 24 juillet 2018 s’est tenue la troisième édition de ArtGir- Agir à travers l’Art à Gisimba Memorial Centre au Rwanda. Retour sur ArtGir pour Kigali.

Edition#3 de ArtGir intitulé ArtGir pour Kigali

ArtGir pour Kigali a eu pour objectif d’offrir du matériel artistique, éducatif et des produits alimentaires au Centre Commémoratif de Kisimba. Basé à Kigali au Rwanda, ce centre accueille 150 enfants âgés de 3 à 18 ans et leur permet d’avoir des activités artistiques telles que la musique, la danse ou encore la peinture tout en leur octroyant des cours du soir pour faciliter la réalisation des devoirs scolaires. 

Pour en savoir plus sur le projet ArtGir, cliquez ICI.

Histoire du Centre commémoratif Gisimba

L’idée de la fondation Gisimba a commencé après la seconde guerre mondiale en 1946. Il y avait une famine au Rwanda appelée Ruzagayura où des enfants et des personnes vulnérables mouraient sur les collines. Gisimba Melchior était un homme dévoué à aider les gens. La plupart des victimes étaient des enfants. Monsieur Gisimba les rassemblait chez lui pour partager la nourriture, l’eau et surtout leur apprendre à s’aimer et à s’entraider. Malheureusement, en 1976, il mourut. Un de ses fils Peter et sa femme Dancille Gisimba ont alors mis à disposition leur maison privée. En 1980, ils ont trouvé un espace plus grand car le nombre d’enfants augmentait. En 1986, ils ont trouvé un endroit plus grand pour accueillir les enfants toujours plus nombreux. Mais malheureusement sa femme est également décédée.

L’aîné Mutezintare Gisimba Damas a continué le travail de ses parents. Il respecta leur volonté de toujours offrir un toit à ces enfants. Il a travaillé avec des amis de ses parents afin que les enfants demeurent en vie. Le travail de GMC est fait en l’honneur de ces deux personnes inspirantes. Elles qui ont donné tant d’eux-mêmes aux autres et ont changé des vies.

Pendant la tragédie du génocide de 1994, le centre commémoratif de Gisimba a accueilli de nombreux enfants. L’action héroïque de Mutezintare Gisimba Damas a permis de sauver la vie de 405 personnes à l’orphelinat. Cela s’est fait avec l’aide d’un travailleur humanitaire américain Carl Wilkens. Ce dernier est resté au Rwanda pendant cette période particulière de l’histoire du pays.

En 1995, l’orphelinat a continué de donner et d’accueillir des orphelins. Certains ont été adoptés et d’autres retrouvaient parfois leurs proches ou les membres de leur famille. Selon les règles universelles de vie, un enfant nait avec le droit de vivre dans une famille, d’avoir un toit, de la nourriture et a le droit d’être éduqué et surtout d’être aimé. En 2012, le Rwanda a adopté une nouvelle politique visant à réintégrer les enfants dans la communauté. Cette initiative repose sur un travail au niveau national pour encourager l’adoption locale et la protection des familles.

C’est dans cette perspective que le Gisimba Memorial Centre est né en novembre 2017. Il a pour mission de:

  •  fournir et de défendre les droits d’un enfant
  • éduquer et de donner à un enfant l’occasion de découvrir, jouer et interagir avec d’autres enfants
  • stimuler ses performances scolaires et l’inviter à adopter comportement éthique.

C’est ainsi que Gisimba a lancé un programme appelé Gisimba After School Program Initiative. Ce programme vise à fournir aux enfants et aux jeunes adultes la possibilité d’explorer les compétences et les talents à travers des activités éducatives, récréatives, culturelles et artistiques.

Chaque enfant a le potentiel d’acquérir et de développer des compétences. L’objectif est de  donner un sens à leur vie et leur permettre de construire leur identité. Ainsi, il deviendront des citoyens pleinement actifs dans le développement du Rwanda.

Remerciments pour ArtGir pour Kigali

MERCI à la Famille Gisimba, pour son dévouement à la cause des enfants. Par cette action sur le long terme, ce sont de nombreux enfants qui ont été impactés. Aujourd’hui, le Centre Commémoratif de Gisimba est la preuve vivante que l’on peut impacter des vies sur la durée avec beaucoup d’amour. De l’orphelinat au centre éducatif se sont écoulée plus de 70 ans.

Nous disons MERCI à Marie Christiane Tanoé, Directrice Général de Le Comptoir d’Akissi qui nous a accompagné dans l’organisation de cet action socio artistique et culturelle en étant notre point focal sur place.

Guy Niamké et Elsa Koffi ont fait un don personnel à destination des enfants.

Enfin, nous remercions toutes les personnes qui ont achetés un Tee Shirt Original car les fonds récoltés ont servis à financer une partie de cette activité.