Manu Dibango, un rendez vous avec l’histoire

Manu Dibango nous a fait vibrer sur les bords de la Lagune ébrié avec son concert de lancement de sa tournée internationale de célébration de son 60ème anniversaire. Retour sur cet événement.

Manu Dibango

A presque 85 ans, Manu Dibango premier disque d’or d’un artiste africain aux USA avec « Soul Makossa » _ qui a notamment été samplé (qui signifie en quelque sorte imité) par Michael Jackson avec le titre « Wanna Be Starting Something » et plus récemment par Rihanna avec le titre « Please Don’t Stop the Music » a lancé ce vendredi 29 juin 2018 au Sofitel Abidjan, le coup d’envoi de sa tournée intitulée « 60 ans de musique, 60 ans de Passion ». Une occasion de célébrer ses 60 de carrières.

Si sa liste de nominations est longue, il y a des faits que l’on ne doit pas oublier.

  • Pour les amateurs de football : Saviez-vous que Manu Dibango a composé l’hymne de la 8ème Coupe des Tropiques en 1972? (Pour information  la CT est l’ancien nom de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN)). Année, où le Cameroun, pays organisateur, a perdu la finale contre le Congo Brazzaville. C’est d’ailleurs la face B du 45 tours qui est devenue plus tard le tube « Soul Makossa », premier tube francophone à faire chavirer les Etats Unis et qui fera de lui le trait d’union entre l’Afrique, l’Europe et les Amériques.
  • Pour les amateurs de dessin animé : On peut ajouter que Manu Dibango est le principal compositeur de la bande originale du film d’animation « Kirikou et les bêtes sauvages ». Une réalisation de Michel Ocelot et Bénédicte Galup qui a beaucoup marché. Il est également l’auteur de la musique du dessin animé « Kimbo et Kita ». Il s’agit de l’histoire de deux enfants africains parcourant le monde qui a bercé notre enfance.

Un peu d’histoire

Son histoire avec la Côte d’Ivoire débuta en 1975 lorsqu’il sera convié par le Président Houphouët à diriger le Nouvel Orchestre de la Radio-télévision Ivoirienne. Durant 4 années, il accompagnera / influencera une génération d’artistes ivoiriens. On peut citer Ernesto Djédjé, Aïcha Koné, Daouda Koné dit Le sentimental… sans compter ses liens d’amitiés tissés avec de grands noms tels que Georges Tai Benson, Paul Wassaba ou encore Camille Baillet Bléziri. Choisir Abidjan, c’est donc imposer, pour emprunter l’expression de Robert Brazza, « Un rendez vous avec l’histoire »

Déroulé de ce rendez-vous avec l’histoire

Cette journée a été rythmée par différentes activités

  • 10h30 – Dédicace de CD en présence de l’artiste à la Fnac Cap Sud
  • 21h00 – Concert de Manu Dibango

La séance de dédicace a été l’occasion pour les plus chanceux d’obtenir le CD collector dédicacé. Un moment privilégié avec l’artiste qui s’est tenue en présence d’amis de longue date tels que Camille Baillet Bléziri et Paul Wassaba. Manu Dibano a indiqué qu’il n’y avait pas de bons moments pour célébrer un certain nombre d’années. Il nous a indiqué qu’il était fier d’avoir été à Abidjan car la musique ivoirienne était au firmament et qu’il est heureux d’avoir été parmi ceux qui ont allumé cette mèche.

Rendez-vous sur Amazon FR pour acheter le CD Collector

Enfin, le concert. Manu Dibango nous a offert une expérience inédite. En effet, une exposition rétrospective sur la carrière de l’artiste a permis aux plus curieux de découvrir la richesse du parcours de Manu Dibango à travers des photos et affiches d’albums significatives. Nous pouvions ensuite nous diriger vers la salle de spectacle pour vivre un moment magique. L’artiste a d’abord été présenté dans les yeux de différentes personnalités à savoir : Paul Wassba, autreur compositeur, Were Were Liking Gnapo, chorégraphe, Eugène Die Kacou et George Tai Beson, tous deux journalistes, Raimi, producteur, Meiway, artiste chanteur, Yacouba Konaté, acteur de la promotion culturelle et Directeur du MASA, Ciss Saint Moïse, styliste et Camille Baillet Bléziri,

Les partenaires tels que Freddy Tchala, Directeur Général de MTN CI ont par la suite pris la parole. Puis nous avons pou apprécier les remerciements aux personnalités présentes. Il s’agissait de ceux qui ont soutenues l’activité telles que le Ministre de la Culture, le Ministre de la Communication, le Médiateur de la République, le Directeur du Sofitel Hotel Ivoire, le représentant de la Commune de Cocody sans oublier Mme Janine Kacou Diagou, Directeur Général de la NSIA et Présidente de la Fondation Bénédicte Janine Kacou Diagou (BJKD) pour la promotion des arts et culture qui est à l’initiative de l’événement.

Accompagné de son équipe et de choriste, Manu Dibango nous a bercé durant près de 2 heures de spectacle. Cumulant les morceaux phares sans oublier le clin d’œil à Lougah François, il nous a overt un moment magique.

A lire aussi :

Publicités