Chasse aux symboles Adinkra au Black Market

« Au Black Market, on achète tout sauf l’homme !  » Venez découvrir le marché artisanal où vous trouverez des produits d’artisanats « Made in Africa ». Il se déroule les samedi 7 et dimanche 8 juillet 3018 au Bushman Café et est co-organisé avec la Fondation Original en présence d’une trentaine d’exposants (série 1 et série 2 et Série 3). Durant cette journée, vous aurez le plaisir d’apprécier une chasse aux symboles Adinkra

Black Market – Samedi 7 et dimanche 8 juillet 2018 au Bushman Café

La Chasse aux symboles Adinkra 

La Chasse aux symboles au Black Market 

 

La chasse aux symboles sera l’occasion de découvrir sur 2 jours 62 symboles Adinkra.

Le principe est simple, des visuels de ces symboles seront disposés dans l’ensemble du Rez de Chaussée du Bushman Café. Il s’agira de les identifier et d’apprendre leur signification.

 

 

Afin de vous permettre de mieux les appréhender et dans un souci de respect de l’environnement, nous vous prions de télécharger:

  • La fiche des symboles pour les journées du samedi 7 et dimanche 8 juillet 2018  en cliquant ICI
  • La fiche d’explication des différents symboles en cliquant ICI 

Symboles Adinkra et culture Akan 

Les symboles Adinkra proveniendraient de Gyaman , un ancien royaume de la Côte d’Ivoire. Selon une légende Ashanti ( Asante ), Adinkra était le nom d’un roi du royaume de Gyaman , Nana Kofi Adinkra . Le roi Adinkra a été vaincu et capturé dans une bataille. Selon la légende, Nana Adinkra portait des vêtements à motifs, ce qui était interprété comme une manière d’exprimer son chagrin d’être emmenée à Kumasi , la capitale d’Asante. Il fut finalement tué et son territoire annexé au royaume d’Asante. Le peuple Asante, vers le 19ème siècle , a pris l’habitude de peindre des symboles traditionnels des Gyamans sur du tissu, une tradition qui est restée à ce jour.

L’arrivée de l’adinkra dans la culture Akan semble remonter à 1817, date à laquelle TE Bowdich anglais recueillit un morceau de tissu de coton adinkra de la ville de Kumasi. Les motifs ont été imprimés à l’aide de tampons de calebasse sculptés et d’un colorant végétal.Le tissu comportait quinze symboles estampillés, y compris nsroma (étoiles), dono ntoasuo (double Dono Drums ), et des diamants , et est actuellement hébergé au British Museum de Londres.

Les symboles d’Adinkra sont une représentation visuelle des concepts et de l’aphorisme développés par le peuple Akan du Ghana.Les symboles Adinkra sont largement utilisés dans les tissus, la poterie, les logos et la publicité. Ils peuvent également être trouvés sur des bâtiments architecturaux, aussi bien que sur des poids d’ortraditionnels d’ Akan , et des sculptures aussi bien que des tabourets utilisés pour des rituels traditionnels. Les symboles adinkra ne sont pas seulement des objets décoratifs ou des dessins, mais des messages réels véhiculant une ancienne sagesse traditionnelle pertinente aux aspects de la vie ou de l’environnement. Beaucoup de symboles Adinkra ont des significations liées à des proverbes, tels que le symbole sankofa . Sankofa , dans la langue twi, traduit en anglais pour ” revenir en arrière et l’obtenir ” ( san – revenir , ko – aller , fa – regarder , chercher et prendre) ou le symbole Adinkra d’un oiseau avec la tête tournée vers l’arrière en prenant un oeuf sur son dos, ou d’une forme de coeur stylisée. Il est souvent associé au proverbe « Se wo fi wosankofa a yenkyi », qui se traduit par « Il n’est pas mauvais de revenir pour ce que vous avez oublié. “D’autres symboles d’Adinkra représentent des événements historiques, le comportement humain et les attitudes, le comportement animal, la vie végétale, et les formes des objets.

Adinkra signifie « au revoir » ou « adieu » dans la langue Twi de l’ethnie Akan, à laquelle appartiennent les Ashanti. Il n’est pas étonnant que les Akan, et en particulier les Ashanti, portaient des vêtements décorés de symboles Adinkra, surtout pour les funérailles, afin de montrer leur chagrin et de faire leurs adieux au défunt.

Source : agoraafricaine.info 

A lire :

Informations pratiques sur le Black Market 

Horaires :

  • Samedi 7 juillet 2018 de 10h30 à 18h30
  • Dimanche 8 juillet 2018 de 10h30 à 17h30 

A propos des exposants :

Ils viennent de Côte d’Ivoire, du Kenya, du Burkina Faso, du Cameroun ou encore du Ghana. Découvrez la Série 1 ,la Série 2 et la Série 3 .  

Activités pour les enfants tout au long de la journée

Pour tous les détails sur le concept, cliquez ICI.

Ce marché se tiendra au Bushman Café et est co-organisé avec la Fondation Original

Plan d’accès