Migrations#1 de Jacob Bleu : retour sur le vernissage de l’exposition

L’exposition d’art visuel et sonore Migrations#1 de Jacob Bleu se déroule jusqu’au 31 mai 2018  à l’Institut Français de Côte d’Ivoire (IFCI) . Retour sur le vernissage de l’exposition.

Migrations #1 de Jacob Bleu – jusqu’au 31 mai 2018 à l’IFCI

Le vernissage de Migrations#1 entre prise de conscience et expression artistique

Ce mercredi 16 mai 2018, l’IFCI a accueilli plus de 200 personnes dans le cadre du vernissage de l’exposition de l’artiste visuel Jacob Bleu. Intitulée Migrations#1, cette exposition porte un regard sur un phénomène d’actualité : le Nomadisme et les Migrations. 

Trois (3) mois, jour pour jour,  après la rencontre de Niamey visant à améliorer la coordination de la lutte contre le trafic illicite de migrants et la traite des êtres humains entre les États d’origine, de transit et d’arrivée de migrants, l’exposition Migrations#1 résonne avec fracas dans la conscience collective. 

Pour information : Les Ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères d’Allemagne, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de l’Espagne, de la Guinée, de la France, de l’Italie, de la Libye, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal, du Tchad, ainsi que l’Union européenne, l’Organisation des Nations unies, la Commission de l’Union africaine, les Secrétariats du G5 Sahel et de la CENSAD, se sont réunis à Niamey le 16 mars 2018, à l’invitation du Niger assurant la Présidence du G5 Sahel, pour améliorer la coordination de la lutte contre le trafic illicite de migrants et la traite des êtres humains entre les Etats d’origine, de transit et d’arrivée de migrants. Ont participé à cette réunion l’Organisation Internationale des Migrations et le Haut- Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies et l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime. source : site de la commission européenne

 

Migrations #1 de Jacob Bleu – jusqu’au 31 mai 2018 à l’IFCI

Ce qu’il faut retenir du vernissage de Migrations#1

Étaient présents au vernissage :

  • Le Directeur Délégué de l’Institut Français en Côte d’Ivoire
  • Le Ministre et Président de région du Tonkpi
  • Le Directeur Général de Colivoire Express, sponsors
  • Le représentant de Abidjan 1, partenaire presse 
  • Le représentant du Ministre de la Défense
  • Le représentant du Ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’extérieur 
  • Le représentant du Ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire
  • Le représentant de l’Organisation Internationale des Migrations
  • Le représentant du Conseil Régional du Tonkpi 
  • Le collectif Au Nom du Slam

 

M. Zié Coulibaly, Directeur Délégué de l’IFCI Migrations #1 de Jacob Bleu – jusqu’au 31 mai 2018 à l’IFCI

Après la présentation de la traditionnelle Akwaba, le Directeur Délégué de l’Institut Français de Côte d’Ivoire a rappelé la portée de cette exposition dans un contexte où l’Institut Français célèbre la Semaine de l‘Europe à Abidjan. Il a indiqué que l’artiste Jacob Bleu est un ami de l’Institut Français. En effet, il a rappelé que ce dernier a permis la tenue de La Nuit des idées et de la deuxième édition des Rencontres Internationales des Arts Numériques (RIANA). Aujourd’hui, c’est une exposition d’art visuel et sonore qu’il présente au sein de l’IFCI qui est un espace ouvert à tous. 

Désiré Porquet, Directeur Général de Colivoire Express Migrations #1 de Jacob Bleu – jusqu’au 31 mai 2018 à l’IFCI

A sa suite, le Directeur Général de Colivoire Express, une start up ivoirienne spécialisée dans la distribution de colis et courriers express a pris la parole. Il a rappelé que le partenariat entre Colivoire Express et Jacob Bleu est un partenariat de longue date qui s’inscrit dans la durée. Il a par la suite indiqué que cette exposition avait le mérite de créer une prise de conscience sur un fléau qui frappe la jeunesse ivoirienne et plus largement africaine. Il a exhorté les uns et les autres à trouver des solutions concrètes à ce fléau qui nous touche tous de façon directe ou indirecte. 

Le représentant de Abidjan 1 Migrations #1 de Jacob Bleu – jusqu’au 31 mai 2018 à l’IFCI

Le représentant de Abidjan 1, partenaire presse de l’événement, a indiqué que l’art permet de faire passer des messages. Ici cette exposition pointe du doit la problématique des migrations. Un fait inscrit dans le quotidien de nombreuses familles et qui mérite d’être présenté au public pour une prise de conscience. 

 

L’artiste Jacob Bleu Migrations #1 de Jacob Bleu – jusqu’au 31 mai 2018 à l’IFCI

L’artiste Jacob Bleu s’est ensuite exprimé. Après avoir remercié l’ensemble des partenaires et des personnes qui l’ont soutenues pour la réalisation de l’exposition, nous a donné quelques détails sur l’exposition. 

 

 

 

M. Mabri Toikeuse, Ministre et Président de la Région du Tonkpi Migrations #1 de Jacob Bleu – jusqu’au 31 mai 2018 à l’IFCI

Ensuite, M. Mabri Toikeuse, Ministre et Président de la région du Tonkpi a pris la parole pour remercier l’artiste Jacob Bleu pour son investissement dans la valorisation de la culture du Tonkpi mais aussi pour la thématique choisie. En effet, il a indiqué que les migrations sont un appel à l’humanité et un appel à la prise de conscience. Ce phénomène touche tout le monde sur toutes les parties de la terre. Il induit une réflexion globale qui permettra aux différentes populations de se sentir bien chez elles. 

Migrations #1 de Jacob Bleu – jusqu’au 31 mai 2018 à l’IFCI

A l’issue des discussions, le Collectif Au Nom du Slam nous a gratifié d’une prestation avec des textes très profonds et évocateurs des maux et difficultés vécus par les migrants dans leur périple.

 

Rendez-vous à l’Institut Français de Côte d’Ivoire pour découvrir Migrations#1, jusqu’au 31 mai 2018

 

A lire : 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer