[KENYA] Découverte de Kazuri

Nous allons à la découverte du Kenya, ce pays qui attire surtout pour sa faune sauvage et ses paysages uniques modelés par le Rift. Des safari, signifiant « voyage » en swahili dans les parcs nationaux et réservés naturelles aux sables fins de la côte, le Kenya offre aussi un choix varié au niveau artisanal et artistiques. En effet, le pays dispose d’artisans soignés et consciencieux de la qualité et d’artistes qui se distinguent par leur créativité. Découvrons ensemble Kazuri, une marque de bijoux en céramique faits main.

Kazuri

Kazuri, une marque éthique

Fondée en 1975 par Lady Susan Wood, les ateliers KAZURI ont vu le jour pour permettre d’offrir du travail aux femmes isolées et démunies,

Situés  à Karen, une localité dont le nom rend hommage à Karen Blixen, l’auteur de « Out of Africa » et dont la ferme se trouvait à proximité, les ateliers KAZURI tirent leur nom du Swahili où le mot KAZURI signifie « petite et jolie ».

A l’origine, Lady Susan Wood réalisait des perles en guise de hobby. Elle modelait la terre et faisait cuire des perles en céramique pour en faire des bijoux. Très vite cette passion s’est transformé en un projet plus complet incluant l’accompagnement et la formation de femmes démunies ou en difficultés. Suite au succès grandissant du projet, elle décida de construire en 1988 sur les terres de sa propriété un atelier où elle embaucha plusieurs dizaine de femmes en difficulté en vue de leur apprendre un métier. Aujourd’hui l’atelier compte plus d’une centaine de femmes qui contribuent à faire rayonner la marque à l’international.

Kazuri, des bijoux céramique faits main de bout en bout

Réalisés entièrement à la main au Kenya, les bijoux KAZURI sont en céramique. Tout le travail se fait sur place au Kenya. L’argile est purifiée dans des machines selon un processus précis en vue d’enlever le maximum de grains. Les morceaux d’argile sont présenté en bloc carrés ou rectangles et remis aux femmes dans les ateliers. Ces dernières vont ensuite modeler l’argile en perles de différentes formes et différents styles. Ces perles,  sont séchées puis cuites au four une première fois, puis émaillées à la main et cuites à nouveau avant d’être enfilées. La deuxième cuisson dure 10h à près de 1000 degrés. Il faut noter que l’atelier compte un département qualité qui analyse l’ensemble des perles pour éliminer celles ayant des défauts.

Au delà des perles, les ateliers KAZURI se sont diversifiés en réalisant des poteries comme des tasses, des assiettes, des bols, des vases, des mugs…. Le procédé est le même mais est un peu plus long au niveau de la cuisson.

L’ensemble des objets réalisés, collier, sautoir, bracelet, boucle d’oreille, bagues, vases, pots… sont ensuite exposés dans la boutique qui se trouve sur place. D’autres sont destinés à des boutiques qui sont installées au Kenya et à l’international.

 

Si vous êtes un amoureux de l’artisanat et que vous avez l’âme sociale, visitez les ateliers KAZURI vous comprendrez le sens de son nom « petite et jolie » comme les perles et surtout comme toutes ces femmes qui font la force de cette structure.

 

EnregistrerEnregistrer