#EmoiDuJazz2018 – Somi en prestation artistique le 5 mai 2018

Le Festival L’Emoi du Jazz 2018 se déroulera du 30 avril au 5 mai 2018 en Côte d’Ivoire sur le thème « Parfum de femmes ». La programmation regroupe donc 5 femmes remarquables que nous allons découvrir dans les semaines à venir. Débutons avec Somi.

Somi

La nouvelle Nina Simone

Née en Illinois de parents immigrés du Rwanda et de l’Ouganda, Laura Audrey Kabasomi « Somi » Kakoma a passé une bonne partie de sa jeunesse en Zambie puis dans plusieurs pays d’Afrique avant de revenir aux États Unis. Reconnue à la fois dans ses rôles d’artiste et d’intellectuelle, Somi est une conférencière TED et a fondé l’ONG New Africa Live, qui vient en aide aux artistes contemporains africains des arts visuels, performatifs et littéraires. Dotée d’une voix exceptionnelle, qui couvre quatre octaves, Somi s’inscrit dans la pure tradition des grandes chanteuses de jazz et de soul et elle a chanté avec Hugh Masekela, Mos Def, Baaba Maal, John Legend ou Ibrahim Maalouf.

Son cinquième album, Petite Afrique rend un hommage à la diaspora africaine du quartier de Harlem. Accompagnée par le guitariste Liberty Ellman, le pianiste Toru Dodo et le bassiste Michael Olatuja,  le quatuor est rejoint par le chanteur Aloe Blacc, le fidèle trompettiste Etienne Charles et les saxophonistes Jaleel Shaw et Marcus Strickland. Ces chansons oscillent avec délicatesse entre balades jazz mélancoliques, couleurs funk et rythmiques africaines.

Prenez donc rendez-vous ce samedi 5 mai 2018 à 19h00 à l’Université FHB. Elle interviendra après la prestation artistique de Conny Schneider.

Somi – Source Internet officiel de Somi

Obtenez votre pass pour le Festival en cliquant ICI;

 

A propos

Chanteuse de puissance, parfaitement apte à caler ses vocalises dans les progressions harmoniques que suggèrent ses chansons, Somi s’avère encore plus jazz sur scène que ne le suggèrent ses enregistrements.
Parolière engagée, féministes assumée, l’artiste se préoccupe et s’inquiète du sort des immigrants noirs aux États Unis, mais aussi du sort général de ses frères et sœurs du continent noir, de la condition des femmes de couleur ou de sa propre identité au sein de la société américaine.
Entourée de pointures de jazz contemporain, la fusion de ses compositions est de rigueur et les références au down tempo, à la soul et aux mélodies africaines donnent une couleur originale à cette chanteuse d’une qualité rare. SOMI a surtout construit sa carrière en développant indépendamment des sonorités originales et hybrides qu’elle a appelé “le nouveau Jazz africain”
Encensée pour sa technique vocale et son feeling New Yorkais, SOMI nous offre son Jazz hybride teinté subtilement de pop africaine, de soul, de Hip Hop ou d’afrobeat.

Source : Emoi du Jazz

Site internet : http://www.somimusic.com/

 

A lire aussi : 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer