10 choses à savoir sur la 10ème édition du MASA qui se tiendra du 10 au 17 mars 2018 en Côte d’Ivoire

La 10ème édition du Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan (MASA), « le plus grand marché des arts d’Afrique », se tiendra du 10 au 17 mars 2018 à Abidjan, Grand-Bassam, Bouaké, Korhogo et Yamoussokro. Découvrez les 10 choses à savoir sur cet événement majeur. 

MASA 2018 – Du 10 au 17 mars 2018

1. Le Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan : Un changement de dénomination

Lors de la réunion des Secrétaires généraux des Grandes Chancelleries d’Afrique subsaharienne Francophone et de France, qui s’est tenue le 25 janvier 2018 à Abidjan et placée sous la présidence de la Grande Chancelière de Côte d’Ivoire, Henriette Dagri Diabaté, le Pr Yacouba Konaté, Secrétaire Général de la Grande chancellerie de Côte d’Ivoire a annoncé la nouvelle définition du sigle MASA. Autrefois appelé Marché des Arts et du Spectacle Africain, le MASA devient le Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan. Pourquoi ce changement ? Le budget du MASA était essentiellement financé par la coopération internationale, mais depuis 2014, la cellule organisatrice a commencé à changer de modèle économique pour passer d’un MASA financé par des instances internationales à un MASA financé par des instances nationales. Un virage important qui permettra de réduire les charges de l’événement.

2. Le MASA 2018 sera l’occasion de célébrer les 25 ans du programme de développement culturel 

Le MASA est un programme de développement culturel dont la première édition a été organisée à Abidjan en 1993 par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et le Ministère ivoirien de la Culture. En 1998, cette manifestation est devenue un « Programme International de développement des arts vivants ».

Depuis 1999, le siège du MASA a été fixé à Abidjan suite à la signature d’un accord entre le MASA et le Gouvernement de Côte d’Ivoire.

Les objectifs principaux du MASA sont :

  • Le soutien à la création et à la production de spectacle de qualité;
  • La facilitation de la circulation des créateurs et leur production en Afrique et dans le monde ;
  • La formation des artistes et des opérateurs de la chaine de production des spectacles ;
  • Le développement du secteur des arts de la scène (Musique, Théâtre, Danse, etc.) relevant du continent africain.

3. Le MASA 2018 se déroulera du 10 au 16 mars 2018 dans 5 villes de Côte d’Ivoire : Abidjan, Bouaké, Grand Bassam, Korhogo et Yamoussokro

En prélude de l’événement une caravane sillonnera le pays du 2 au 5 mars avec des escales dans les villes suivantes :

  • Korhogo : le vendredi 2 mars 2018
  • Bouaké : le samedi 3 mars 2018
  • Tiassalé : le lundi 5 mars 2018

Mais c’est à Abidjan que l’effervescence sera à son paroxysme puisque se tiendra :

  • le Vendredi 09 mars : le Concert de lancement Coupé décalé
  • le Samedi 10 mars : la cérémonie d’ouverture avec 20 000 spectateurs et des stars de la musique africaine au Palais de la culture de Treichville
  • le Dimanche 11 mars : la « Nuit du conte, Nuit des Patrimoines »
  • Le Mercredi 14 mars : Le Grand défilé, Soirée de la femme
  • Le Jeudi 15 mars : Le concert intitulé « Les Éléphants du Jazz », au Palais de la culture, qui réunira Paco Séry, Luc Sigui et Isaac Kemo qui ne sont plus à présenter sur notre plateforme
  • Le Vendredi 16 mars : La Nuit du Zouglou
  • Le Samedi 17 mars : Cérémonie de clôture avec 25 000 spectateurs.

4. Un MASA qui invite les acteurs de l’économie culturelle à s’impliquer dans la promotion des arts de la scène

Avec pour thème « Quels modèles économiques pour les arts de la scène? Troupes, Salles de spectacles et Festivals » cette édition a pour vocation d’amener les acteurs de l’économie culturelle a repenser les fondamentaux en vue de définir des business model pérennes. L’idée est de trouver des solutions pour que tous les acteurs de la chaine des valeurs culturelles puissent bénéficier des retombées des divers événements organisés. C’est pourquoi, deux programmes de formation à l’intention  (1) des metteurs en scène et (2) des managers de troupes se tiendront durant ces 7 jours.

5. Pour cette 10ème édition du MASA, une nouvelle disciplines s’ajoute portant au nombre de 7 les disciplines représentées  : Musique, Conte, Théâtre, Danse, Humour, Mode et Arts de la Rue

Après l’ajout de la Mode, aux côtés de la Musique, du Conte, du Théâtre, de la Danse et de l’Humour, lors de la 9ème édition du MASA en 2016, ce sont les Arts de la Rue (Marionnettes, Clowns…) qui s’ajoute au rang des disciplines représentées. Une pratique artistique qui occupe une place de plus en plus prépondérante dans le quotidien des abidjanais et qui montre que le MASA est un marché qui est dans l’ère du temps et qui tient compte des évolutions des tendances.

6. Des innovations au niveau de la programmation des spectacles

Cette année, le MASA vous offrira de belles surprises à savoir :

  • une plus large participation des femmes dans les différentes activités
  • un spot light sur les diffuseurs d’Amérique Latine (Mexique, Argentine, Bolivie, Salvador)
  • Une participation exceptionnelle de professionnels du Maghreb
  • Une caravane de jeunes artistes d’Afrique Centrale et du Cameroun en particulier appelée : Escale bantoo
  • 10 troupes attendues des USA, du Canada et des Caraïbes
  • Une scène Slam et Hip Hop
  • La promotion des virtuoses instrumentalistes dont notamment les virtuoses ivoiriens que sont Paco Séry, Luc Sigui et Isaac Kemo lors du concert du Jeudi 15 mars « Les Éléphants du Jazz » qui se tiendra au Palais de la culture.

7. Le MASA 2018 c’est aussi 50 professionnels du métier en provenance du monde entier qui seront présents

Durant ces 7 jours, des programmeurs, artistes, managers, tourneurs, bookers, diffuseurs, agents maisons de disque, institutions culturelles, médias maisons d’éditions, sponsors… seront présents. Une occasion pour rencontrer les acteurs du secteur.

8. Une Lucarne pour la jeunesse

Des journées dédiées aux jeunes, adolescents et enfants seront organisées durant la 10ème édition du MASA. Il s’agira également de permettre à 2 lauréats des concours culturels initiés par le Ministère en charge de l’éducation nationale de participer à des spectacles au Palais de la culture de Treichville. Enfin, un programme dénommé « lecture scénique publique » destiné aux établissements scolaires sera organisé à leur attention. Son objectif : « donner l’envie aux enfants d’écouter et d’aimer de beaux textes »

9. 101 troupes, compagnies et groupes réunis pour vous offrir 7 jours de festivités

Ce sont 18 compagnies de danse, 5 compagnies de conte, 10 compagnies de théâtre, 2 groupes d’humoristes, 1 groupe de slameurs, 4 compagnies d’Arts de la rue, 44 groupes de musique, 14 groupes de musique pour l’Escale Bantoo et 3 lauréats de l’OIF qui vous offrirons 7 jours de découverte artistiques et culturelles. Ils représentent 31 pays à savoir : le Burkina Faso, le Gabon, la RDC, le Nigéria, le Tchad, la France, le Canada, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, le Mexique, le Niger, le Bénin, la Centrafrique, le Cameroun, Trinidad et Tobago, l’Algérie, la Belgique, l’Allemagne, le Mali, le Ghana, Haïti, la Jamaïque, le Libéria, le Maroc, la Namibie, le Congo, le Sénégal, la Sierra Leone, le Cap Vert et le Togo.

10. La « Nuit du conte, Nuit des Patrimoines », l’un des événements à ne pas rater

Le dimanche 11 mars 2018 de 21 heures à minuit, des conteurs renommés en provenance du Canada, du Burkina Faso, de l’Algérie, du Maroc, du Togo, de la France et du Tchad s’associeront aux conteurs ivoiriens pour une soirée où le merveilleux et le fantastique ne formeront plus qu’un.  Composée de 3 tableaux séparé par des intermèdes artistiques du patrimoine de la Côte d’Ivoire, pays hôte du MASA, cette scène sera l’occasion d’associer l’art oratoire du conte au patrimoine immatériel local. Une association logique lorsque l’on sait que l’art oratoire est souvent accompagné de musique dans nos contrées africaines. Ce sera donc l’occasion de mettre en valeur deux artefacts culturels ivoiriens qui sont inscrits au patrimoine oral et immatériel de l’UNESCO à savoir le djéguélé ou balafon et le zaouli, respectivement inscrit depuis 2012 et 2017.

Pour tous les détails cliquez sur le site du MASA : http://www.masa.ci/

 

A lire :