Thierry Dia : Portrait d’un dénicheur de talents

Thierry Dia, grand passionné qui a trouvé un équilibre entre ses activités professionnelles au sein du Conseil Café-Cacao en Côte d’Ivoire et sa passion personnelle pour l’art contemporain, cumule près de 20 ans au service de la promotion des jeunes talents en Côte d’Ivoire. 

C’est par un pur hasard que son aventure a commencé. Avec Charlaman, un jeune artiste qui vendait sans grand enthousiasme ses œuvres dans un super marché. Thierry Dia a voulu l’encourager convaincu qu’il avait du talent. Il lui proposa un marché celui de l’aider à vendre une petite vingtaine de tableau. Et c’est comme ça que tout a commencé. Par la suite, Thierry Dia s’est fait contacter par d’autres étudiants de la même filière que Charlaman qui souhaité avoir un soutien pour se promouvoir.

Thierry Dia a donc décidé, après avoir pris conseils auprès de quelques amis, d’apporter son soutien dans un cadre formel : le Grand Prix Guy Nairay est né. Son objectif est de palier le manque d’espaces de visibilité et de mise en valeur des productions des artistes tels que les musées d’art contemporain, les centres, les galeries, ou les espaces nationaux d’art contemporain. Il se tient chaque deux ans et récompense les dix meilleurs jeunes talents dans les domaines de la peinture et de la sculpture puis, au fil des années, la photographie s’est ajoutée.

Enthousiasmé et extrêmement touché par le géni créatif et la passion des jeunes artistes il réalisa que ce concours était une belle opportunité pour ouvrir ses perspectives et développer plus d’actions de soutien aux artistes. Sa petite Galerie située à la Cité Lemania à Cocody Vallon commença à accueillir des expositions, puis il initia une plateforme d’échanges et de débats autour des arts appelée « Apéro-Arts » et il créa un magazine d’art intitulé « Le Guyzagner, mécène de l’art » pour accompagner la promotion des arts plastiques. Emporté par l’engouement, il déménagea ses locaux en 2015 dans une résidence créative située à la Riviera Bonoumim. La nouvelle Galerie Houkami Guyzagn dispose d’une galerie extérieure et d’une galerie couverte baptisée la Galerie Mathilde Moreau, d’un restaurant et d’un bar lounge et d’une chambre d’hôtes pour accueillir les artistes en résidence.

Une série d’outils à disposition des jeunes talents, qui bénéficient ainsi d’un coaching et d’un espace de créativité et de promotion en plein cœur d’Abidjan.

Ce 21 février 2018, nous vous présenterons un portrait inédit de Thierry Dia sur la plateforme de la fondation. Rendez-vous sur http://www.originalfound.com