Téhui, celui qui aime jouer avec les mots

J’ai découvert Téhui en 2013 par l’intermédiaire d’une amie Prisci, sa cousine et je devais le rencontrer depuis ce temps… mais comme tout vient à point qui sait attendre, ce qui devait arriver arriva et à point nommé ! En effet, je suis finalement très heureuse que notre rencontre se tienne maintenant. Et pour cause, en 3 ans, il s’est passé beaucoup de choses… Retour sur cette rencontre.

@TehuiOfficiel

@TehuiOfficiel

Téhui

Auteur Compositeur Fan de lettres et de musique Hip Hop Soul, Téhui est un lyriciste qui aime jouer avec les mots. Il raconte des histoires et épuise toute la richesse des mots, des lettres et des paroles en vue de produire un message à travers sa musique. 

Comme moi, je suis sûre que vous vous êtes déjà demandé d’où vient son nom de scène. En fait, il s’agit tout simplement de son « prénom du village ». Ce prénom qu’il refusait de porter toute son enfance et qui est finalement son moi. On peut ainsi parler d’une réconciliation entre son moi d’enfant et son moi d’adulte épanoui dans son art.

Son parcours musical

@TehuiOfficiel

@TehuiOfficiel

Téhui a commencé la musique vers 2002 à Montpelier (en France) avec deux amis dont K?MF qu’il désigne comme étant l’architecte de sa musique. En effet, il commença à travailler avec lui certains de ses morceaux qui font sa signature. Ils travaillent donc à trois dans un Home Studio qu’ils avaient eux même aménagés. Cette aventure dura 6 ans et vue la sortie d’un E.P. dénommé BustaMoovCrew. Il a été vendu physiquement en 100 exemplaires et est même passé sur une radio hip hop par l’intermédiaire de Tusty (Paix à son âme) un acteur de la scène musicale locale.

En 2008, Téhui rentre au pays (en Côte d’Ivoire) et réalise une traversée du désert. En effet, il a perdu tout contact avec Tusty sa grosse connexion. Puis, il se retrouve un peu seul sans l’émulation qu’il avait avec ses 2 coéquipiers. Il décida donc d’observer la scène musicale ivoirienne et écrivait de temps à autre des choses.

Mais c’est en 2010 qu’il reprit sérieusement la musique comme il le faisait en France après sa rencontre avec NunShack. Celui qui travailla sur l’album de Garba 50. Ensemble, ils échangèrent sur les difficultés qu’ils rencontraient chacun de leur côté à Abidjan. Suite à cela, ce dernier lui présenta son label dénommé Dope Skwad Ent. Il introduit également Téhui auprès dequelques artistes avec lesquels il travaille dont certains sont notamment basés à Montréal.

De cette rencontre, une chanson jaillira en 2013 mais il lui manquait un petit quelque chose: une deuxième voix. Et c’est le grand Kajeem qui imposa sa voix et son style. Le début d’une belle aventure musicale était entrain de voir le jour.

@TehuiOfficiel

@TehuiOfficiel

Depuis 2013, Téhui n’a plus quitté le studio. Il travailla sans relâche. Et début 2015, il décida de faire découvrir quelques chansons notamment réalisées en autoproduction avec son label NoLies Music. C’est donc en 2015 que Téhui est réellement né musicalement parlant.

 

 

Son goût pour la scène

Téhui a conquis son public en lui faisant découvrir ses chansons au fil du temps. Son objectif était de savoir si son travail allait avoir un bel accueil. Il fut ravi de voir un public enthousiaste qui lui donne toujours envie de se surpasser.

@Tehuiofficiel

@Tehuiofficiel

Son talent mis à jour, commença a suscité l’intérêt de différentes personnes dont l’association ABIJAZZ qui l’invita à participer à l’International Jazz DayIl est toutefois nécessaire de préciser que Téhui a été sélectionné parmi les meilleurs groupes de cette édition du International Jazz Day et pour cause tous ses musiciens pratiquent le Jazz. 

Il a par ailleurs fait la première partie du Concert de Kajeem à l’Institut Français en décembre 2015. Par ailleurs, il a participé à l’Emoi du Jazz 2016 après avoir partagé quelques instants des scènes de Jowee et Noraa à l’ édition 2015.

Avec son goût prononcé pour la scène, Téhui aime à la fois le Live Classique avec platines. Mais aussi le Live Band tout en s’appliquant en studio. Il aime le contact avec le public qui est pour lui une possibilité non négligeable de se renouveler, de surprendre et de s’adapter à l’enthousiasme de ce dernier en vue d’échanger un moment de plaisir à travers les mots, la musique et l’ambiance.

 

If You Got Soul

Depuis le 16 janvier 2016, à l’initiative de Morgane du BAO Café, Téhui participe à l’organisation de If You Got Soul. C’est une scène musicale de présentation d’artistes débutants ou confirmés qui se tient au BAO Café. La particularité de cette plateforme est de présenter un artiste différent à chaque fois à l’affiche.

@TehuiOfficiel

@TehuiOfficiel

L’équipe qui se cache derrière ce projet compte Eric et Morgane du Bao Café, NunShack,  Hermann Kanga, Régis Thalmas, Black Charles et Téhui.

Le prochain artiste qui sera à l’affiche est Mike Danon. Il est programmé pour le 6 aout 2016 pour le retour de congés annuels du Bao Café.

 

Mais comme les bonnes choses sont toujours en constante amélioration, cette petite équipe songe à monter un collectif comptant ses différents artistes débutants et confirmés. Ainsi, l’objectif est d’encourager la création artistiques.

Au delà de tous ces projets, je tiens à préciser que l’objectif de cette année 2016 reste de finaliser son album sous son propre label, NoLies Music. Je reste donc impatiente à l’idée de découvrir cet album. Affaire à suivre.. en attendant, rendez-vous ce vendredi 22 juillet 2016 à la Fabrique Culturelle où Téhui se produira dès 20h00.  Facebook YouTubeSoundCloud – Twitter: @Tehui_officiel

@TehuiOfficiel

@TehuiOfficiel