« Queens of Africa », la poupée pour Noël

« Queens of Africa », la poupée pour Noël

Lorsque vous étiez enfant, vous vous êtes souvent demandé pourquoi il n’y avait pas de poupées noires. C’était une réalité. Sachez cependant que les petites filles de demain ne devraient pas se poser autant de question. Pourquoi ? Parce que « Queens of Africa » est là!

Queens of Africa : des poupées noires pour les petites filles noires

Une idée de Taofick Okoya

Taofick Okoya est un nigérian d’une quarantaine d’année. Il a inventé et commercialisé lui même des poupées noires. Elles portent des tenues traditionnelles et/ou très colorées à l’image du style vestimentaire des femmes africaines. Ses poupées sont coiffées et tressées comme les femmes nigériennes. Elles représentent les trois principaux groupes ethniques du pays à savoir les Ibos, les Yorubas et les Haoussas.

La naissance de Queens of Africa 

L’idée de ces poupées noires n’est pas de rivaliser avec la traditionnelle Barbie blanche. Il s’agit de répondre d’une part, au besoin d’identification des jeunes filles africaines ; et d’autre part, de permettre à chaque petite fille d’avoir sa poupée.

C’est ainsi que naquît « Queens of Africa » soit les « Reines d’Afrique » et « Princesse Naija ». Elles se vendent à un prix accessible c’est à dire entre 500 nairas (soit 1500 FCFA =2,30 euros) et 3500 nairas (soit 10500 FCFA =16 euros) pour les éditions limitées.

Ces poupées sont pour le moment minces et fines comme la traditionnelle Barbie. Les premiers modèles, plus enrobés, n’ont pas été appréciés par les enfants. M. Taofick Okoya souhaite donc dans un premier temps calquer sa poupée sur les standards dits « normaux » de l’industrie du jouet et de la mode. L’objectif visé est d’installer sa marque avant de créer des poupées avec plus de rondeurs, une bouche plus pulpeuse, un nez moins fins, etc. reflétant plus les attributs de la femme africaine.

Une poupée, des valeurs

Les poupées « Queens of Africa » sont nigérianes. Elles se veulent cependant être les représentantes des cultures africaines que l’on trouve sur tout le continent. Ce pari est un pari ambitieux et important !

Aujourd’hui pour proposer ces poupées à un prix accessible pour les petites filles africaines, il doit délocaliser la production des figurines en Chine. Mais à terme, M. Taofick Okoya souhaiterait pouvoir fabriquer ces poupées au Nigéria. Le design étant nigérian, les tenues étant fabriquée au niveau local, il ne resterait plus qu’à mettre en place des usines de fabrication au Nigéria pour faire des « Queens of Africa » un produit « made in Nigeria » et par conséquent « Made in Africa » !

 

C’est donc un projet à encourager et à soutenir. Pour information, la demande est actuellement forte aux Etats Unis, en Europe et en Amérique Latine notamment au Brésil. Nous devons faire en sorte que ces poupées s’étendent au marché Africain de façon très rapide.

 

 

Page Facebook officielle de Queens of Africa : ici

Sources exploitées pour écrire l’article :

 

 

Isabelle

Isabelle

CEO's Executive Assistant at IPA for Côte d'Ivoire - African Art & Culture Blogger at Originvl - Photography & Tourism Blogger at My Beautiful Côte d'Ivoire and Generalist blogger at My Overviews

3 commentaires sur “« Queens of Africa », la poupée pour Noël

  1. Hello dear I am sending you a message because I am interested in your doll I myself am an African entrepreneur living in France thank you to answer me so that we can actually do together

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :