Perles en folies !

Entre tradition et modernité

Les perles pourraient retracer l’histoire de l’humanité car les plus anciennes datent de 38 000 ans. En effet, étaient portés comme colliers des dents d’animaux incisés, des coquillages, des graines, des os, de l’ivoire, des coraux, etc. et même du verre. Dans l’histoire africaine, il est vrai que certains pays comme le Ghana, le Nigéria et la Mauritanie étaient réputés pour leurs perles mais dans l’ensemble, la plupart des perles distribuées en Afrique provenaient de l’Inde, de la Chine et de l’Empire Romain.

Les perles sur le continent africain revêtent d’une grande importance dans la culture. Portées au cou, aux chevilles, aux oreilles ou encore aux hanches, elles sont parfois utilisées lors de rituels religieux et on leur confère des pouvoirs mystiques selon les pays. A l’époque, elles symbolisaient la richesse et étaient souvent un signe distinctif au niveau du rang social.

Aujourd’hui, les perles font toujours partie du quotidien des femmes africaines. Elles sont assemblées avec d’autres matières ou entrelacées pour créer de nouvelles formes et parfois banalisées pour en perdre toute la valeur et le caractère social jadis véhiculé. Certaines femmes continuent cependant à les porter pour le caractère social qu’elles représentent et d’autres comme un accessoire de beauté. Nous pouvons donc nous accorder sur le fait que les perles sont et resteront en Afrique un indispensable de la garde robe des femmes.

Le coup de cœur

En parlant de perles, j’ai rencontré Jennifer Bédi lors du African Network BBQ. Elle avait un très joli collier et m’expliqua qu’elle fabriquait au « feeling » des colliers de perles. Je lui ai demandé de m’envoyer des photos de ses créations et là ! J’ai adorée !

unnamed-5

Vite ! Nous avons pris un rendez-vous et autour d’un verre j’ai découvert ses créations : un assemblage osé et composé de perles en provenance principalement du Sénégal et du Nigéria.

Vous me direz que confectionner des colliers en perles reste banal de nos jours mais le petit plus de Jennifer reste indiscutablement la forme en 3 dimensions de ses colliers. C’est original et indémodable ! Et surtout c’est du travail ! Jennifer passe parfois 5 à 8 heures voire une demi journée sur une pièce en 3 dimensions. Elle dit se laisser influencer par les tendances actuelles et surtout par les envies de ses amies qui sont accessoirement ses clientes actuelles pour élaborer des pièces qui leur collent à la peau.

unnamed-6 unnamed-3

Enfin, étant à ses débuts, Jennifer est consciente qu’elle doit passer à l’étape de création d’une marque si elle souhaite se lancer à temps plein dans cette aventure artistique. Pour le moment, son objectif est de trouver un emploi et de faire mûrir son projet. Alors restons attentif, nous aurons sûrement une petite surprise dans les mois à venir !

 

Pour la petite histoire…

Jennifer Bédi, très coquette, souriante et discrète, est une jeune ivoirienne diplômée d’un Master 1 en marketing et management qui est actuellement en recherche d’emploi. Sensibilisée à l’art dès son plus jeune âge avec une Maman Professeur d’Arts Plastiques, Jennifer a très vite montré un intérêt pour le beau, l’art et la mode. Elle souhaitait évolué dans ce domaine mais poursuivit ses études sous les conseils de se parents convaincus que cela lui permettrait de mieux mettre en exergue ses éventuels talents artistiques si elle prenait la décision de se concentrer dans ce domaine. Pour l’heure, son projet n’en est qu’à ses débuts et elle mérite de nombreux encouragements.

Si vous voulez vous aussi des bijoux en perles qui vous collent à la peau ! Faites comme moi ! Contactez Jennifer Bédi sur Facebook

unnamed-4C’est ce collier couleur « arc en ciel » que j’ai choisi !